Suite à mes dernières commandes chez Aroma-Zone et Hennés et Soins d’Ailleurs, je me retrouve avec un stock assez impressionnant de poudres et actifs en tout genre. Ce qui me permet de faire preuve de créativité à chaque nouveau masque capillaire (spoiler alert : ça se finit toujours par l’application d’une bouillie verte sur l’ensemble de la tête).

Aujourd’hui j’ai testé la poudre d’orange, dont j’ai entendu le plus grand bien (brillance et odeur à tomber, ça change du henné !). La pâte obtenue en mélangeant cette poudre avec de l’eau chaude étant assez difficile à appliquer, j’ai ajouté différents ingrédients pour la rendre un peu souple.

Ma recette :

  • 4 cuillères à soupe de poudre d’orange
  • 2 cuillères à soupe de sidr
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 1 cuillère à café d’huile de coco
  • 3 gouttes d’huile essentielle de gingembre

J’ai mélangé les poudres et le miel dans un bol, et recouvert d’eau chaude jusqu’à l’obtention de la texture souhaitée. J’ai ensuite ajouté l’huile de coco et l’huile essentielle de gingembre après avoir laissé le mélange refroidir un peu. J’ai bien mélangé le tout et j’ai obtenu… une bouillie verte, mais qui sent bon l’orange et le gingembre !

Décryptage des différents ingrédients

La poudre d’orange

Poudre ayurvédique obtenue à partir de l’écorce d’orange amère, la poudre d’orange est utilisée dans les soins capillaires pour apporter brillance et douceur aux cheveux. Elle stimule la circulation au niveau du cuir chevelu et facilite le démélage. Son odeur est particulièrement agréable.

La poudre de sidr

La poudre de sidr est une poudre ayurvédique issue des feuilles de jujubier. À la fois poudre lavante et poudre de soin, elle permet d’embellir la chevelure. Ses propriétés purifiantes et astringeantes sont intéressantes pour lutter contre les pellicules et les démangeaisons du cuir chevelu.

Mélangée à de l’eau chaude, la poudre de sidr forme une pâte à la consistance un peu gélifiée, et permet donc d’obtenir une texture plus agréable à appliquer. Je ne suis par contre pas très convaincue par ses propriétés lavantes, pour mes cheveux qui ont tendance à regraisser rapidement je lui préfère largement le shikakaï.

Le miel

Très riche en minéraux, oligo-éléments et vitamines, le miel est un ingrédient de choix pour hydrater et nourrit le cuir chevelu.

L’huile de coco

On ne présente plus l’huile de coco, chouchoute des adeptes de soins capillaires naturels. Ses propriétés sont tellement nombreuses qu’il faudra que je lui consacre un article. Je l’ai ajouté dans cette recette pour contrer l’effet asséchant des poudres ayurvédiques et pour diluer l’huile essentielle de gingembre.

L’huile essentielle de gingembre

Cette huile essentielle est réputée pour booster la pousse des cheveux. elle peut être irritante, aussi je l’ai utilisée en toute petite quantité et diluée dans de l’huile de coco.

L’application & la pose

J’aimerais vous dire que j’ai appliqué ce masque mèche par mèche avec un pinceau, mais comme je n’ai aucune patience et vraiment aucune envie de nettoyer ma salle de bain du sol au plafond à chaque masque capillaire, je me suis agenouillée devant la douche avec mon bol, j’ai mouillé mes cheveux et appliqué la bouillie complètement à l’arrache en massant l’ensemble du crâne pour bien imprégner toute la chevelure.

J’ai fini en me cellophanant la tête (comment ça, le verbe cellophaner n’existe pas ?), puis en enroulant le tout dans une serviette en microfibre pour essayer de garder les coulures sous contrôle, et c’est parti pour 2 heures de pose.

Le résultat

Malgré la présence de sidr, j’ai dû faire deux shampooings pour éliminer correctement le masque. Après séchage, mes cheveux sont effectivement très doux et délicatement parfumés. La poudre d’orange est une belle découverte, je la réutiliserai dans mes masques, voire en mélange avec le shikakaï dans mes shampooings naturels !

4 commentaires

  1. Ma Beaut'éthique sur 19 mai 2015 à 23 h 01 min

    Grande fan de miel en général, je ne peux qu’approuver ce masque !



    • Manu sur 20 mai 2015 à 22 h 20 min

      Oui, le miel fait vraiment partie des ingrédients super polyvalents, je l’utilise pour sucrer mon café, en masque sur le visage ou sur les cheveux, en petite quantité dans les baumes à lèvres…



  2. Cade sur 23 octobre 2015 à 16 h 32 min

    moi en ce moment je fais un me9lange de he9nne9 naretul + indigo ( sois disant oblige9 de passer par le naretul pour que l’indigo tienne ) seulement au final le noir se barre au bout de quelques semaines laissant seulement des reflets roux que je n’appre9cie vraiment pas sur mes cheveux .. J’ai commande9e le he9nne9 noir de chez he9nne9drog car je t’ai vu dire qu’il e9tait vraiment pas mal, mais est-ce qu’il de9gorge ?



    • Manu sur 23 octobre 2015 à 17 h 54 min

      Je n’ai jamais testé de henné noir donc je ne saurais pas te dire si celui que tu as acheté tiendra mieux que l’indigo ou pas…
      En tout cas l’indigo est connu pour dégorger énormément, et il faut effectivement passer par une première application de henné pour le fixer.
      J’ai déjà testé le katam, qui fonce pas mal les cheveux, et sur moi ça a donné un brun très soutenu, proche du noir. C’était magnifique, mais ça a duré environ 3 jours, et après ça a viré au vert ! Contrairement à toi, j’avais sauté l’étape henné, du coup ça n’a pas tenu. Même avec le naturel on peut se louper (mais au moins je n’ai pas abîmé mes cheveux !)